Fichier-5

Paroisse du Val

Eglise Notre-Dame de l'Assomption

Bienvenue à la paroisse Notre-Dame de l’Assomption du Val

Vous y trouverez des activités, des informations pratiques, des horaires de messes, les dates des rendez-vous à ne surtout pas manquer dans votre paroisse… Bonne visite !

Équipe pastorale : M. l’abbé Rémi RÉGNIER (curé), père Carlos SANTAMARIA (vicaire)

La paroisse du Val regroupe plusieurs églises :

  • Saint-Vincent à Vins-sur-Caramy (voir le site)
  • Notre-Dame de l’Assomption au Val


Eglise Notre-Dame de l'Assomption

Paroisse du Val
Place du 4 septembre - 83143 Le Val
 Téléphone : 04 94 86 41 61
 Email : paroisseassomption@gmail.com
 Facebook


Un peu d’histoire…

En 1009, Balde de Chateaurenard faisait bâtir une église dédiée à Notre-Dame en ce lieu du Val. Le premier édifice devait être remplacé peu après par celui que nous connaissons aujourd’hui, fut consacré en 1068 par Guillaume, évêque de Carpentras, et Guillaume, évêque de Toulon, qui placèrent ce lieu saint sous les vocables de Sainte-Marie, Saint-Jean, Saint-Etienne et Sainte-Victoire. Quelques années après, en 1072, l’église était confiée aux moines de Montmajour, qui construisent à ses côté leur prieuré, devenu le presbytère. Depuis cette époque, l’église a été dédiée à la Purification de Marie puis à Notre-Dame de l’Assomption.

Cet édifice entièrement bâti en pierres de taille, avait primitivement la forme d’une croix latine : mais au cours des siècles, les divers agrandissements dont il fut l’objet, aux XVIème et XVIIème siècles, créeront dans ses murs latéraux des chapelles plus ou moins profondes. Cependant cette église a gardé le cachet qu’elle avait aux jours de sa construction, avec sa nef que couvre une voûte en berceau, à l’arc légèrement brisé, que renforcent des arcs doubleaux retombant sur des colonnes élancées aux chapiteaux décorés de modillons. Les diverses chapelles ouvertes de part et d’autre des murs latéraux ont des arceaux en plein cintre et sont ouvertes de voûtes en maçonnerie. Le porche s’ouvre un peu en arrière du clocher carré qui porte un campanile de fer forgé.

Trois larges et hautes fenêtres ogivales qu’on ouvrit en 1600 dans le mur du chevet donnent au choeur sa lumière. En 1989, d’importants travaux ont restauré les fenêtres de styles roman et renaissance de l’ancien prieuré et sauvegardé la voûte ainsi que les peintures murales originelles du XVIIIème siècle qui seraient du peintre aixois Mignard. Certaines peintures particulièrement dégradées ont laissé place à des œuvres de Marcel Le Couédic, collaborateur de Salvador Dali qui a réalisé le couronnement de la Vierge et une fresque plus libre sur la prière qui s’élève vers Notre-Dame. A l’occasion de la restauration de 1989, l’orgue de 1861 des frères Stierh a lui aussi été relevé.


Nous avons besoin de votre soutien ! Les quêtes sont essentielles pour la vie de vos paroisses...